AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "Le baron fou" - Partie 4/4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boris Ursus
Tzar
avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: "Le baron fou" - Partie 4/4   Lun 5 Mar - 3:00

Voici l'histoire d'un personnage hors du commun: le général Ungern-Sternberg aussi appelé le "baron fou". Il s'est battu du côté des Blancs lors de la guerre civile russe (1917-1921)

Pour en connaître plus sur cette guerre: http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_civile_russe
(pour mieux suivre le texte qui suit il est préférable d'aller voir le site)

Ce brave cosaque aurait bien mérité de rejoindre les rangs kislévites !



MORT DU DERNIER GENERAL BLANC - PARTIE 4/4


De leur côté, les bolchéviks tentent d'obtenir une intervention chinoise contre Ungern. Un rapport du capitaine japonais Sassaki explique l'inquiétude des bolchéviks: "Bien que les troupes d'Ungern soient insuffisantes pour renverser la République d'Etrême-Orient, leur présence obligererait cette dernière à déployer constamment toute son armée le long de la frontière mongole. Par ailleurs, si un important mouvement antibolchévique venait à naître en Extrême-Orient, Ungern, avec ses troupes, pourrait créer la secousse initiale qui préluderait à l'écroulement de la République et à l'ébranlement des fondations de la Russie soviétique."

C'est bien ce que craignent Lénine et les dirigeants bolchéviques qui décident d'intervenir en force. Au printemps 1921, les partisans de Soukhé Bator sont moins de 500. C'est suffisant pour s'emparer de Khiagt, une bourgade où ils fondent aussitôt un "gouvernement populaire provisoire de Mongolie". Suivant un shéma déjà utilisé plusieurs fois en Ukraine et dans les Pays Baltes, ce "gouvernement" fait appel au grand frère soviétique qui expédie ses forces armées sous une apparence légale.

Le 21 mai, Ungern quitte Ourga à la tête de son armée. Son intention est de passer à l'offensive vers le nord en direction de la Transbaïkalie. Il escompte un soulèvement antibolchévique dans l'Oussouri. On signale en effet plusieurs guérillas antibolchéviques dans les provinces maritimes. L'armée réunie par Ungern compte semble-t-il 10 000 hommes. Se lancer à l'assaut de la Sibérie rouge avec une telle force relève pour le moins de la témérité.

Le 12 juin, Ungern attaque Troitskosavsk que défendent des troupes soviétiques beaucoup plus nombreuses. A la suite d'une journée indécise, le baron se replie en Mongolie, ayant essuyé de lourdes pertes. Les troupes soviétiques pénètrent en Mongolie pour lui faire la chasse. L'armée rouge d'Extrême-Orient compte 78 000 hommes. Les troupes d'intervention sont commandées par Rokossovski, un excellent chef militaire. Ungern disperse ses troupes en petits détachements et fait le vide devant l'envahisseur, ne cherchant pas à défendre Ourga qui occupée par l'armée rouge le 11 juillet. Par un vaste mouvement tournant, il vient attaquer les arrières des Rouges. Le 24 juillet, il pénètre en territoire soviétique. Ayant subi un nouveau revers en aôut, il se retire vers le sud, échappant par miracle à l'encerclement, pendant que ses poursuivants s'entre-tuent...

Il reste insaisissable, toujours bouillonnant d'idées. Mais son escorte est fourbue. Ses hommes sont démoralisés. Une nuit, ses propres cosaques attaquent sa tente. Profitant de l'obscurité, il saute sur un cheval et parvient à fuir. Cette fois, il est seul, ce qui ne l'effraie pas. Il en a vu d'autres. D'ailleurs les Rouges ont perdu sa trace.

Un prince mongol, Sundui, qui lui est resté apparemment fidèle, le rejoint. Le baron est toujours sur ses gardes, la main sur le revolver. Un jour, profitant d'un instant de distraction, les hommes de Sundui le jettent à bas de son cheval et parviennent à le ligoter. Peu après, Sundui le livrera à Rokossovski (1).

Sous bonne garde, Ungern est conduit à Novonikolaïevsk (future Novossibirsk). Condamné d'avance, il est fusillé le 17 septembre 1921 (2). Ainsi disparaît le dernier général blanc, ce "baron fou" qui croyait à un axe entre l'Extrême-Orient et l'Extrême-Occident. Ce qui montre que, dans sa "folie", l'audacieux baron était en avance sur son temps.





Notes

1. Le lâche ! Le fourbe !
2. Au cours de la séance du Politburo du 27 août 1921, Lénine fit une proposition aussitôt acceptée: "Mener un procès public à une vitesse maximum et le fusiller aussitôt."

Source

Dominique Venner, Les Blancs et les Rouges : histoire de la guerre civile russe, 1917-1921, Pygmalion, Collection rouge et blanche, Paris, 1997, p. 320-321.

_________________
En avant ! ... A la recherche de nos folies et de nos gloires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kislev.forumactif.fr
Hariwald
Lancier Ailé
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 32
Localisation : Middenheim
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: "Le baron fou" - Partie 4/4   Jeu 22 Mar - 20:53

A noter que ceux que ce personnage intéresse peuvent le retrouver dans un tome des aventures de Corto Maltese de Hugo Pratt. Il me semble qu'il s'agit de la maison dorée de samarkande, à vérifier.
Exellent travail cher Boris, qui ne pouvait rester sans réponse plus longtemps! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boris Ursus
Tzar
avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: "Le baron fou" - Partie 4/4   Lun 2 Avr - 6:29

Je te remercie Hariwald Smile .

En ce qui concerne la BD, elle a pour titre Corto Maltese en Sibérie.



Un film a également été réalisé : Corto Maltese, la cour secrète des arcanes (sorti en 2002). On peut y voir ce cher Ungern faire des siennes.



La bande-annonce (rien qu'en la regardant, ça m'a donné envie de voir le film):

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18672186&cfilm=28837.html

_________________
En avant ! ... A la recherche de nos folies et de nos gloires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kislev.forumactif.fr
Hariwald
Lancier Ailé
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 32
Localisation : Middenheim
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: "Le baron fou" - Partie 4/4   Lun 2 Avr - 8:57

Exact! Le baron fou, j'ai pensé àCorto en voyant ta signature...

-"Nous sommes beau n'est-ce pas?"
-"Oui, très beau, et un peu fou"

Mais je n'ai plus le livre sous les yeux. En tout cas je le conseille à tous, l'ambiance générale de cette BD ne peut que vous inspirer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Fahnenbrazt
Kossar


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: "Le baron fou" - Partie 4/4   Jeu 12 Avr - 13:04

Ah, ce film m'avait fait rêver, mais j'ai rien compris.
Enfin je l'avais vu à 6 ans donc niveau comprehenison scratch .

Je vais peut être lire les tomes de mon père. En attendant le seul souvenir de ce film c'était son joli pistolet et la compagnie du soleil rouge (d'ailleur les chinois y avaient plein de compagnie d'assassinat dans le film).

Au début j'ai cru que tu allait parler du Baron Rouge, Manfred von Richtoffen. C'était une brute lui, un vrai As. (sale deutsch ouais)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Le baron fou" - Partie 4/4   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Le baron fou" - Partie 4/4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Campagne] : "Baron Samedi".
» Baron 45"
» DEBRIEFING du tournoi "Flames of War" de Cergy les 23/24 Octobre 2010
» Partie de "Check your 6" vendredi 18 (combat aérien WWII)
» première partie "Clash of Kings"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Kislev - Warhammer :: Récits-
Sauter vers: