AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La guerre sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boris Ursus
Tzar
avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: La guerre sans fin   Dim 4 Mar - 8:32

Les kislévites sont un peuple rude, forgé non seulement dans un climat rigoureux et des terres peu fertiles mais également dans les attaques répétées des maraudeurs des Désolations Nordiques. Toutes ces bandes guerrières lancent des raids incessants vers le sud à la recherche de gloire et de butin. Appelées Kyazak en langage kislévite, elles sont une menace constante pour les colonies et les caravanes situées au nord du Lynsk, et il arrive même que certaines d’entre elles poussent leurs déprédations au-delà du fleuve, encore plus au sud.

Ces incursions ne durent jamais très longtemps, généralement une saison, et s’arrêtent aux premiers froids de l’hiver ou dès qu’elles sont repoussées par les armées kislévites. Ces forces de défense sont levées dans les villages et les bourgades du pays, chacun étant chargé d’entretenir une milice permanente. Les archers à cheval ungol patrouillent les frontières nord du pays alors que les colonies dont l’héritage des Gospodars est très marqué forment des escadrons (aussi appelés rotas) des fameux Lanciers Ailés. Cette tradition est perpétuée dans les villes les plus grandes, et la Tzarine a sous ses ordres un grand nombre de Lanciers Ailés issus des familles les plus riches ainsi que les troupes de leurs maisonnées.

De temps à autre, un chef de guerre émerge de Norsca ou du peuple Kurgan et mène une confédération de tribus à l’attaque de Kislev. Les rotas sont alors rassemblés en formations plus imposantes, les pulks, sous le commandement d’un noble de sang gospodar. Un pulk est en fait l’équivalent d’une armée, et suffit généralement à repousser l’incursion, mais il arrive que deux ou trois pulks aient à combiner leurs forces pour parvenir à contrer l’attaque d’un chef de guerre particulièrement puissant et ambitieux.

Lors de la Grande Guerre contre le Chaos, le Seigneur de Guerre Asavar Kul, béni par les Dieux Sombres, mena ses armées contre Kislev. Tous les pulks du pays furent alors envoyés à l’encontre des hordes de maraudeurs, d’hommes-bêtes et de démons, mais même ainsi les kislévites ne purent contenir l’invasion. Le temps pendant lequel la marée chaotique fut retenue est à lui seul une preuve du courage et de l’obstination des kislévites. Ils permirent finalement à une alliance d’hommes, de nains et d’elfes menée par Magnus le Pieux de défaire les troupes qui assiégeaient Kislev et d’anéantir totalement l’armée du Chaos.

Mais chaque année, les raids des Kazyaks se font plus audacieux, allant toujours plus au sud du Lynsk, venant jusqu’à menacer les colonies autour d’Erengrad et de Kislev. Les kislévites versent malgré tout leur sang depuis des générations afin de défendre leurs terres, et tant qu’ils vivront, ils continueront de se battre avec la même abnégation.




Une patrouille kislévite sort de sa caserne


LES ALLIÉS DE KISLEV

Quoi qu’en disent les kislévites, leur nation n’est pas la seule à se dresser contre la menace du Chaos. Bien qu’ils soient ceux qui souffrent le plus des raids des maraudeurs, ils peuvent compter sur l’aide d’autres pays lorsque leur patrie est réellement en danger. Les forces de l’Empire, et plus particulièrement celles d’Ostland, d’Ostermark et du Talabecland, sont promptes à envoyer des troupes pour aider à contrer les menaces importantes.

En temps de grande nécessité, les elfes et les nains eux-mêmes viennent prêter main forte aux hommes. En retour, les kislévites ont aidé les nains à plusieurs reprises dans le passé, que ce soit pour sécuriser des passes montagneuses (dont la Haute Passe) ou combattre les skavens, les peaux-vertes ou les maraudeurs. Nains et kislévites se respectent mutuellement pour leur obstination, même si les kislévites ont du mal à comprendre comment les nains peuvent passer tant de temps sous terre, alors que ces derniers pensent que le ciel n’est pas tout à fait sain pour la santé mentale de leurs alliés.

Bien que les grandes forêts de l’Empire fassent place à une lande désolée une fois franchie la frontière de Kislev, les terres ne sont pas totalement dénuées de végétation. De nombreux bois de moindre taille bien que denses abritent en effet quelques communautés isolées d’elfes sylvains. Ceux-ci se méfient des autres races, y compris de leurs cousins d’Ulthuan, mais lorsque certains ennemis séculaires ressurgissent, il arrive qu’ils fassent cause commune avec d’autres peuples. Il y a très peu de tels exemples dans les annales kislévites, mais ils sont néanmoins bien réels, que ce soit des récits de batailles contre des créatures du Chaos lors desquelles des elfes sylvains sont soudainement apparu, ou bien des patrouilles tombant sur des affrontements entre des groupes d’elfes et des orques ou des maraudeurs.

_________________
En avant ! ... A la recherche de nos folies et de nos gloires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kislev.forumactif.fr
 
La guerre sans fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] Une guerre sans fin...
» une guerre sans fin
» 11 colonies éloignées détruites en guerre sans avoir attaqué, possible ???
» L'horreur en rp
» Une guerre sans fin : ARMAGEDDON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Kislev - Warhammer :: Background-
Sauter vers: