AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Religions kislévites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boris Ursus
Tzar
avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Religions kislévites   Dim 4 Mar - 8:50

Les kislévites sont les descendants des tribus Kurgan du nord et de l’est. L’influence de ces dernières est toujours forte au nord où les tribus partagent beaucoup de coutumes avec les Dolgans, les Khazags et d’autres bandes de maraudeurs. Elles sont fermement ancrées chez les kislévites nomades, qui considèrent souvent leurs compatriotes sédentaires du sud comme ramollis par l’influence de l’Empire. C’est pour cela que de nombreux dieux sont vénérés à travers le pays, qu’ils soient ancestraux ou aient été récemment introduits dans les rites des régions méridionales. Les Gospodars importèrent aussi le culte d’Ursun, qui s’est rapidement établi comme religion dominante.

Comme la plupart des ancêtres des kislévites viennent des steppes de l’est ou des terres glacées du nord, leurs dieux occupent une grande partie de leur vie quotidienne. Les esprits de la nature ou du foyer sont révérés à Kislev plus que dans le reste du Vieux Monde. Ces créatures d’essence magique sont les servants et les messagers des dieux et sont traitées avec le plus grand respect.


PRINCIPALES DIVINITÉS KISLÉVITES

URSUN
Description : Ursun est le Père des Ours, que les ancêtres des Gospodars considéraient comme une créature sacrée. Il est généralement décrit comme un ours énorme portant une couronne, des crocs et des griffes d’un or chatoyant. On dit qu’Ursun peut prendre forme humaine, et ressemble alors à un homme à la barbe hirsute, aux traits marqués par le temps, aux bras puissants et n’arborant qu’un pagne et une crinière de cheveux.

Symbole : Des icônes en forme d’ours ou de tête d’ours sont très communes, mais les suivants d’Ursun peuvent également porter un médaillon d’or ayant la forme d’une griffe de cet animal. Les plus dévots portent des fourrures ou une patte d’ours comme talisman. Parmi les tribus du nord, on voit souvent les prêtres d’Ursun porter un crâne d’ours sur leur casque ou attaché sur leur bouclier.

Temples : Ursun n’a pas de temple qui lui est dédié, mais des cairns ou des menhirs ont été dressés au cœur des forêts au cours des siècles en son honneur. Il arrive qu’une grotte ayant servi d’abri à un ours particulièrement puissant ou féroce lui serve d’autel, elle est alors éclairée de torches et reçoit des offrandes de baies et de poisson. Dans les villes, des zones boisées sont laissées sauvages dans certains parcs ou dans les cours de grands bâtiments et sont considérées comme sol sacré d’Ursun. Des personnes voulant s’attirer les faveurs d’Ursun fixent un poisson ou une pièce de viande à leur porte.

Amis et ennemis : Nombreuses sont les frictions entre les adorateurs d’Ursun et ceux d’Ulric. Cela est plus une question d’honneur que d’animosité, car ils ont beaucoup de croyances communes, mais les concours de force et les rivalités sont monnaie courante. Il existe une très bonne entente entre les suivants de Taal et ceux d’Ursun, ils partagent d’ailleurs en commun les rives du Talabec. Les suivants d’Ursun trouvent un peu bizarre d’adorer tous les animaux d’une manière égale, tandis que ceux de Taal trouvent illogique de vénérer un animal plus que les autres, mais d’une façon générale, les croyances des deux religions sont très similaires. La plupart du temps, les adeptes d’Ursun ne s’occupent pas des autres religions et voient les dieux des populations du sud un peu trop laxistes et ne méritant pas d’être révérés.

Jours Saints : Ils sont au nombre de deux. Le premier est l’équinoxe de printemps, au cours duquel les cultistes se rassemblent pour réveiller Ursun de son hibernation. Ils allument de grands feux et font cuire des cerfs et des daims, boivent de l’alcool et font en général un vacarme de tous les diables. Le deuxième jour saint est l’équinoxe d’automne pendant lequel les premières moissons sont offertes à Ursun afin qu’ils puisse préparer son corps à la longue hibernation qui l’attend.

Commandements :
- Ne jamais chasser un ours en hiver et le laisser hiberner.
- Les ours doivent toujours être tués par flèche ou arme blanche, pas avec des chiens ou des pièges.
- Ne porter que la peau, la griffe ou le crâne d’un ours que l’on a soi-même tué.
- Manger du poisson au moins une fois par semaine, et ne jamais manger de la viande et du poisson le même jour.
- Faire ses ablutions à l’extérieur ou ne pas en faire du tout.




Le Tzar Rouge mène ses troupes à la victoire face aux Kurgans


DAZH
Description : Dazh est le dieu du feu et du soleil, c’est lui qui perça le secret du feu et qui en fit cadeau aux anciennes tribus. Sans lui, les longs hivers leur auraient été fatals et des prières lui sont souvent offertes en remerciement. Dans les terres plus civilisées, il règne sur les foyers et est le saint patron des invités et des nécessiteux. C’est pourquoi l’hospitalité est une vertu cardinale des suivants de Dazh, alors qu’un mauvais hôte verra souvent son bois être humide et mal s’enflammer ou bien son toit avoir des fuites.

Dazh est décrit comme un jeune homme fringant baigné de flammes à la longue chevelure. Ceux qui le voient sont invariablement charmés par son apparence divine. On dit qu’il vit dans un palais d’or à l’est dans lequel il se repose chaque nuit après avoir voyagé à travers le monde pendant la journée. Sa demeure est défendue par des guerrières appelées Arari, qui lui servent également de danseuses ou encore de gladiateurs que l’on peut voir s’affronter dans les cieux nordiques.

Symboles : Le soleil ou des flammes sont très souvent utilisés comme symboles par les adorateurs de Dazh. L’or est le métal sacré du culte et les prêtres de haut rang porteront de plus en plus d’objets de ce métal alors qu’ils monteront les échellons de leur hiérarchie.

Temples : Les temples de Dazh sont de grands espaces à ciel ouvert ou les adeptes peuvent rendre hommage à leur dieu. Seuls les plus riches des temples sont dominés par une immense statue dorée, mais tous ont des brasiers qui brûlent jour et nuit et dont la fumée parfumée d’encens s’élève dans les cieux.

Amis et ennemis : Le culte de Dazh est en bonne relation avec tous les autres cultes du vieux Monde, même si quelques frictions avec celui d’Ulric, dieu de l’hiver, surviennent parfois.

Jours saints : Tous les jours sont des jours saints pour les serviteurs de Dazh. Ils doivent lui adresser une courte prière à l’aube lorsque leur dieu se lève de son lit de braises, et une autre au coucher du soleil, quand il retourne dans sa demeure. Le solstice d’été est le jour le plus saint de l’année car c’est celui où le dieu marche le plus longtemps parmi ses adorateurs. Les tribus les plus barbares du nord lui offrent alors des sacrifices sur des bûchers en chantant des hymnes à sa gloire, mais dans les contrées plus civilisées du sud, cette coutume sanguinaire a été remplacée par l’immolation d’un bœuf ou d’un cheval sur un bûcher fait de parchemins recouverts de prières.

Commandements :
- Toujours offrir son hospitalité, même aux étrangers ouà ses ennemis.
- Ne jamais laisser s’éteindre un feu pendant la nuit.
- Ne jamais allumer un feu sur un sol sale.
- Offrir des prières à Dazh le premier matin où la neige de l’hiver recouvre le sol.


TOR
Description : Tor est un guerrier, dieu des éclairs et du tonnerre. Il est représenté comme un homme musclé à la mâchoire carrée brandissant une hache au manche de chêne, qu’il utilise pour fendre les cieux et lancer des éclairs. En tant que dieu-guerrier, il est le plus actif des dieux kislévites et son nom est fréquemment utilisé pour proférer des malédictions ou pour insulter. Par exemple, l’expression “Ty Tor !” signifie “Par Tor !” et est une exclamation marquant la surprise. D’un autre côté, “Do Tor !” signifie “Que Tor te frappe !” et est une imprécation visant à attirer la fureur de Tor sur l’ennemi.

Symboles : Généralement un éclair, ou une hache ayant pour manche un éclair. L’argent est le métal favori de Tor et il est courant pour un grand guerrier d’avoir des fils d’argent entrelacés dans sa barbe ou sa moustache en signe de remerciement pour le dieu du tonnerre.

Temples : Les temples de Tor sont des structures massives faites de gros blocs de pierre au toit de rondins construites sur des hauteurs. On en voit beaucoup dans les Montagnes du Bord du Monde près de la Haute Passe et du Col du Pic.

Amis et ennemis : Tor est indifférent envers les autres dieux. Ses suivants n’ont pas d’alliés en particulier, bien qu’ils aient de bons rapports avec ceux d’Ulric.

Jours saints : Aucun. Toutefois, pendant les tempêtes les plus fortes, les adorateurs de Tor se réuniront à l’extérieur et chanteront des prières en l’honneur de leur dieu. Les guerriers adressent également des prières à Tor avant et après la bataille.

Commandements :
Il n’y a qu’un seul interdit pour les disciples de Tor, et il semble assez évident : ne pas s’abriter sous un arbre en cas d’orage !


AUTRES DÉITÉS
Dans les régions les plus méridionales, d’autres dieux sont vénérés par les kislévites. Les plus notables sont Taal (une des frontières de Kislev est délimitée par le Talabec, la rivière sacrée de ce dieu) et Ulric. Plus que toute autre population du Vieux Monde, les kislévites vénèrent un grand nombre d’esprits afin qu’ils les aident dans leur vie de tous les jours, et se soumettent à des épreuves pour être dignes de leurs divinités. Offrandes mineures et rituels font partie du quotidien des kislévites et visent à apaiser les colères et satisfaire les besoins de ces créatures souvent bienveillantes mais aussi parfois maléfiques.

_________________
En avant ! ... A la recherche de nos folies et de nos gloires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kislev.forumactif.fr
Théodoric
Lancier Ailé
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Religions kislévites   Lun 2 Avr - 16:40

ULRIC
Dieu des batailles, des Loups et de l'Hiver.

Description :
Ulric est le dieu des Batailles et de la Destruction, le patron des Loups et de l'Esprit de l'Hiver. On
le décrit comme un guerrier massif, armuré dans le style des barbares qui habitaient l'Empire il y a
plusieurs siècles. Il porte également une cape taillée dans la peau d'un gigantesque loup argenté.
Ulric est un dieu distant, dur et impitoyable qui exige de ses adorateurs qu'ils se tiennent debout en
toutes circonstances et qu'ils montrent leur foi dans l'accomplissement martial. Il méprise la
faiblesse, la couardise et la ruse. C'est pourquoi il attend de ses fidèles un choix systématique des
actions les plus directes quels que soient les problèmes qu'ils doivent affronter.

Symbole :
Le Symbole de Ulric est le Loup. Beaucoup de ses fidèles portent des médaillons à l'effigie de la
tête de loup et ce dessin sert souvent d'ornement aux armes et aux armures. Certains adorateurs
portent également des capes en peau de loup. Les Clercs de Ulric s'habillent de robes noires ornées
de peaux de loups et arborent l'emblème de la tête de loup sur la poitrine.

Zone d'Influence :
Le culte de Ulric est particulièrement présent dans le nord de l'Empire mais on le rencontre dans les
autres régions du Vieux Monde, spécialement chez les Guerriers.

Temples :
Le temple principal de la religion d'Ulric se trouve à Middenheim mais on rencontre d'autres
temples disséminés dans les régions nord et Est de l'Empire.
Il y a beaucoup de chapelles et des oratoires partout dans le Vieux Monde, dans les casernements et
les citadelles, mais ce n'est que dans le nord que la religion est formellement organisée.
Parfois des temples des villes et des cités de l'Empire payent leur tribut à Middenheim, mais tous les
adorateurs d'Ulric doivent, au moins un fois dans leur vie, faire un pélerinage au temple principal.
Les temples d'Ulric sont généralement de construction carrée avec, au centre, un dôme bordé de
créneaux décoratifs. Ils sont toujours solidement construits, sans la moindre décoration extérieure à
l'exception d'une tête de loup en relief qui surplombe l'entrée. Celle ci est généralement constituée
d'un porche flanqué de deux piliers. L'intérieur est éclairé par de petites ouvertures pratiquées dans
le toit et par un feu qui brûle en permanence dans un foyer circulaire. Derrière ce feu, contre le mur
du fond, se trouve une statue d'Ulric, généralement assis et parfois flanqué de deux loups. Ces
statues, normalement sont au moins en grandeur nature. De pierre, généralement, elles peuvent être
remplacées par des sculptures de bois dans les temples les plus anciens. Des bancs sont disposés le
long des murs et des râteliers d'armes sont dressés à l'entrée, de part et d'autre de la porte. Les
quartiers des prêtres se trouvent derrière le temple proprement dit ; on y accède par une porte qui
s'ouvre dans le mur du fond.
Le grand temple de Middenheim est un vaste château. Son donjon constitue le temple principal ; il
peut accueillir des milliers de fidèles à la fois. Il y a aussi de nombreux temples, plus petits et des
chapelles individuelles qui rayonnent à partir du donjon. Les quartiers des prêtres, ainsi que toutes
les salles communes, sont situés à l'étage supérieur. Tous les aménagements extérieurs sont destinés
à assurer l'accueil et l'entraînement des pélerins et des prêtres en visite.
Les oratoires dédiés à Ulric ne sont généralement que des versions miniatures des temples, avec une
statue du dieu placée derrière une lampe ou un petit foyer. Ils sont entretenus par des gens
spécialement chargés de ce travail ou par les passants.

Amis et Ennemis :
Les adorateurs d'Ulric ont tendance à faire preuve d'une certaine austérité et d'une certaine retenue.
Il ne s'associent pas de très près avec les autres cultes. On peut résumer cela en disant qu'ils laissent
les autres tranquilles et que les autres leur rendent la pareille. Ils entretiennent quelques relations
amicales avec certains Druides, spécialement ceux dont l'esprit familier est le Loup. En raison de
l'importance que revêtent, pour Ulric, l'action franche, la force et les prouesses au combat, il existe
quelques frictions entre ses fervents et ceux de Ranald qui sont considérés comme des couards et
des sournois. Toutefois, l'hostilité ouverte est assez rare, même si l'on raconte que les temples
d'Ulric ont pris une part active dans la persécution du culte de Ranald, dans tous les endroits où ce
dernier a été interdit.

Jour sacrés :
La religion de Ulric fête trois dates importantes dans l'année : l'équinoxe d'Automne, le solstice
d'Hiver et l'équinoxe de Printemps qui marquent, respectivement, le début, le milieu et la fin de la
saison froide qui est la sienne.
Autrefois, l'équinoxe de Printemps revêtait une importance plus grande car marquant le début des
campagnes militaires mais cette date a, aujourd'hui, perdu sa prépondérance. Il est aussi d'usage,
pour les dirigeants et les chefs militaires, de décréter un jour de fête en l'honneur d'Ulric, au début
de chaque campagne ou manoeuvres militaires, ainsi que lors de l'inauguration d'un nouveau fort ou
d'un nouveau château. Les festivités sont généralement marquées par des parades militaires, de
gigantesques feux de joie et par une fête qui se prolonge tard dans la nuit.

Conditions Requises par le Culte
:
Les adorateurs d'Ulric doivent suivre une Carrière militaire ou, au moins, une Carrière qui les
pousse à combattre. Les personnages devront avoir au moins suivi une Carrière de Guerrier avant
d'être Initiés. Les Initiés et les Clercs devront continuer jusqu'à ce que le Culte juge bon de les
attacher à un temple.

Commandements :
Tous les prêtres d'Ulric doivent se conformer aux Commandements suivants :
* Ne jamais refuser, ni même discuter, un ordre émanant d'une autorité supérieure, sauf dans le cas
où l'obéissance entraînerait la violation d'un autre Commandement.
* Ne jamais refuser un défi franc au combat ou toute autre forme de lutte.
* Ne jamais recourir au mensonge, à la tricherie, ou à une quelconque autre forme de sournoiserie.
Cela ne s'applique pas aux embuscades, ni à l'utilisation du camouflage.
* La peau de loup ne pourra être utilisée comme vêtement que par la personne qui a elle-même tué
le loup en utilisant exclusivement des armes fournies par la nature.
* Les armes à feu, explosifs, bombes incendiaires et arbalètes sont proscrits. Tous les autres types
d'armes et d'armures sont autorisés.
* On ne doit jamais laisser s'éteindre les feux qui brûlent dans les oratoires et dans les temples. Il est
dit que si cela arrivait, le prochain hiver durerait toute l'année.



Dernière édition par le Lun 2 Avr - 16:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodoric
Lancier Ailé
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Religions kislévites   Lun 2 Avr - 16:42

TAAL

Dieu de la Nature et des Lieux Sauvages


Description :
Taal est le Dieu de la Nature, il dirige les forces de la nature qui échappent au contrôle des hommes.
Il est la puissance du vent et de la pluie, la force qui dirige les chutes d'eaux, les rapides, les
avalanches et les glissements du terrain. Il est le seigneur des bêtes et le maître des forêts et des
montagnes. Toutes les régions sauvages du Vieux Monde sont sous son contrôle et il est en droit
d'attendre des marques de respect de quiconque s'aventure dans ses domaines. On le représente
généralement sous la forme d'un homme puissamment bâti aux longs cheveux, arborant, en guise de
casque, le crâne d'un grand cerf. Mais on dit qu'il peut aussi prendre la forme d'un grand bison, ou
celle d'un ours.

Symbole
:
En tant que Seigneur des Bêtes, son symbole est un crâne de cerf, ou la tête d'homme stylisée, ornée
de bois de cerf. Dieu des Forces de la Nature, c'est une hache de pierre qui le symbolise ; celle que
l'on dit capable de créer le tonnerre, les éclairs et les avalanches lorsqu'il en frappe le sommet des
montagnes. Ses Clercs, le plus souvent, portent des robes aux couleurs de la Nature - gris, marron
foncé, ou vert sombre - qu'ils décorent de symboles du dieu.

Zone d'Influence
:
Le culte de Taal est principalement rependu dans les régions Nord et Est de l'Ancien Monde,
spécialement dans l'Empire et en Kislev. La plupart de ses adorateurs sont parmi les forestiers et
ceux qui dépendent du monde naturel (fermiers, chasseurs, trappeurs). Certains Elémentalistes sont
aussi des adorateurs de Taal bien que ces croyances mettent l'accent sur l'importance de vivre en
harmonie avec la nature, plutôt que de la contrôler magiquement.

Temples :
La majeure partie des temples de Taal sont construits dans, ou en bordure, des endroits sauvages,
indomptés. On ne connait aucun centre géographique à la religion de Taal. Chaque temple est plus
ou moins indépendant et, généralement, ils n'ont que peu de contacts entre eux. Les temples de Taal
sont généralement circulaires, à base de pierre, sans mortier avec des toits coniques. Les plus
anciens se trouvent dans le nord de l'Empire ; leurs toits, à colombages, sont couverts de chaume ou
de paille. Les temples sont totalement vides à l'exception du foyer central, circulaire. Il n'y a ni
statue, ni autel, ni siège, ni aucun autre équipement. Le foyer est bâti à même le sol de deux ou trois
étage de pierres sèches qui forment les murs, il est parfois orné d'un crâne de bison, ou d'ours. Les
oratoires se présentent sous différentes formes depuis la version miniatures d'un temple, jusqu'à
certains sites ("clairières") sacrés qui ne sont pas sans rappeler les sites vénérés par les tenants de la
Foi Antique. Beaucoup des lieux sacrés de Taal se distinguent par la présence d'un crâne de cerf, de
bison ou d'ours, accroché au plus vieil arbre de l'endroit. En montagne, les oratoires se présentent
souvent sous la forme d'un cairn surmonté du crâne de l'une des créatures précitées. Il est de
coutume, pour tous les passants, d'ajouter une pierre au cairn en signe de respect.

Amis et Ennemis :
Le culte de Taal est en excellents termes avec ceux de Ulric, son frère et de Manann, son fils. Il
présente des dispositions assez neutres envers la plupart des autres cultes du Vieux Monde. Les
rapports sont également amicaux entre les adorateurs de Taal et les Druides et les autres tenants de
la Foi Antique qui vénèrent, à leur façon, Rhya, la femme de Taal. Taal est une divinité Humaine et
il existe une certaine antipathie entre ses adorateurs et les Elfes. Toutefois, la haine la plus profonde
est réservée aux Dieux du Chaos - ce sont eux qui sont responsables de la destruction de vastes
régions sauvages. Les relations sont parfois tendues entre les adorateurs de Taal et les
Elémentalistes qui ne le vénèrent pas ; cette situation est due au fait que ces derniers usent de la
Magie pour contrôler la nature, au lieu de vivre en harmonie avec elle.

Jour sacrés :
La date principale de la religion de Taal est fixée à l'équinoxe de printemps qui marque la
renaissance de la nature après l'hiver. Les jours sacrés de Ulric sont aussi des jours de fêtes - moins
importants toutefois - pour le culte de Taal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boris Ursus
Tzar
avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Religions kislévites   Lun 2 Avr - 19:23

Je te remercie pour ces précisions que j'ai lu avec attention. Je ne connaissais pas très bien le dieu Taal et je dois admettre qu'il me plaît beaucoup (bien qu'Ursun reste mon préféré Smile ).

P.S. : ton avatar est vraiment chouette ! Cool

_________________
En avant ! ... A la recherche de nos folies et de nos gloires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kislev.forumactif.fr
Théodoric
Lancier Ailé
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Religions kislévites   Mar 3 Avr - 15:55

Merci pour l'avatar. Le tien aussi est bien (mais ne devions pas trop....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Religions kislévites   

Revenir en haut Aller en bas
 
Religions kislévites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Message pour les Kislévite en herbe
» [1500pts] Revenons à l'époque de Sigmar...
» [1500pts] Ou comment rentabiliser mes kislévites
» kislévites ailés
» Les différentes religions chrétiennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Kislev - Warhammer :: Background-
Sauter vers: